Ignorance

La passion de conduire

 

IGNORANCE

La tempête de cette semaine nous permet de continuer sur notre thème de l'ignorance. En plus des gestes disgracieux dont nous avons parlés la semaine dernière, en tant que groupe nous avons à rouler sur les différentes routes publiques et nous pouvons vous assurer que nous avons expérimenté le pire en ce qui concerne la conduite en général.

Qu'il fasse jour ou nuit , (et la nuit est pire car  nous sommes illuminé comme un arbre de Noel avec des lumières LED blanches ou rouges qui clignotent) pllusieurs conducteurs n'ont aucun désir de partager la route.

En fait, ils prennent plaisir à venir très près des coureurs et souvent à klaxonner afin que nous nous enlevions de LEUR route. Dangereux... oui et nous pourrions vous donner encore un lot d'actions du même genre.

Et plus souvent qu'autrement il y n'y a absolument aucune circulation en contre-sens qui demande une telle action.

Plusieurs s'attendent à ce que la réaction soit instantannée et que nous nous enlevions du chemin car leur volant doit être certainement être figé dans une position 9 & 3 ou que leur crémallière est brisée.

Malheureusement ce genre de stupidité est très fréquente et j'ai personnellement été sujet d'amusement de la part de ce genre de conducteur lors de mes retours à la maison en motocyclette. Le conducteur prenait plaisir à conduire très près lorsqu'il approchait de flaques d'eau pour s'assurer de nettoyer toute la saleté accumulée sur ma moto et aussi sur moi. Il se trouvait très comique au yeux de sa compagne. Cet Neanderthal a eu sa leçon mais c'est une autre histoire à suivre.

Malheureusement, ceci ne sont que deux exemples de mauvaise utilisation d'un véhicule. Ils sont bien protégés derrière leur volant et s'immaginent faisant partie du Death race 2000 ou autre.

Ce genre de réflextion est la raison qui nous donne à repenser la définition d'une automobile. Si vous etes des passionnés de l'automobile et la plupart de ceux qui lisent cette note le sont, donnons l'exemple sur comment nous devons réagir sur la route. Soyons fier de nos voitures et utilisons les de la façon appropriée mais cela est un autre sujet, du moins assurons nous de ne pas les utiliser comme des objets qui provoquent la peur des autres ou des objets offensifs.

Comme je le suggérais la semaine dernière, donnez la place aux autres, donnez une chance cette semaine aux marcheurs, ce n'est pas chaud dehors. Offrez leur un café ou un chocolat chaud lorsqu'ils attentent pour leur autobus. Oui ceci demande d'y penser mais cela amêne aussi le sourire.

Soyez attentifs aux coureurs, cyclistes ou motocyclistes (oui, deux des trois marmottes ont prédit un printemps hatif) partagez la route............SVP

 

Peter